Bien se nourrir

…ou, comment devenir acteur de votre santé!
Une alimentation équilibrée, diversifiée et adaptée à vos besoins est un facteur clé de votre bonne santé.

Bien au-delà du besoin physiologique, le fait de se nourrir doit rester avant tout un moment de plaisir, un moment de partage, dans une atmosphère conviviale, autant, pour votre bien-être physique, que mental.

La Nutrition

L’OMS définit la nutrition telle que l’apport alimentaire répondant aux besoins de l’organisme. Une bonne nutrition – c’est-à-dire un régime adapté et équilibré – et la pratique régulière d’exercice physique sont autant de gages de bonne santé. Au contraire, une mauvaise nutrition peut entraîner un affaiblissement de l’immunité, une sensibilité accrue aux maladies, un retard de développement physique et mental et une baisse de productivité.

Ainsi, la malnutrition recoupe « les carences, les excès ou les déséquilibres dans l’apport énergétique et/ou nutritionnel d’une personne ».

Ce terme couvre 3 grands groupes d’affections :
• la dénutrition, qui comprend l’émaciation (faible rapport poids/taille), le retard de croissance (faible rapport taille/âge) et l’insuffisance pondérale (faible rapport poids/âge); Les personnes souffrant de dénutrition, et les enfants en particulier, présentent des risques importants de maladie ou de décès.

• la malnutrition en matière de micronutriments sous forme de carence ou d’excès, souvent en matière d’iode, de vitamine A et de fer. Ces carences sont une menace majeure pour la santé et influent négativement sur le développement des populations du monde entier.

• le surpoids, l’obésité et les maladies non transmissibles liées à l’alimentation (diabète, accidents vasculaires cérébraux, cancers, etc.). Ces affections liées à une mauvaise alimentation et une mauvaise nutrition (consommation de produits caloriques trop gras ou sucrés) ont des conséquences néfastes sur l’activité physique et sont des facteurs de risques graves pour la santé.

La nutrition thérapeutique

Qu’entend ton par nutrition thérapeutique ?

Il s’agit de vous accompagner au quotidien pour mieux vivre avec votre maladie chronique.

D’améliorer votre Qualité de vie, en adaptant votre alimentation à votre pathologie tout en maintenant le plaisir de manger, avoir comme objectif un bon état nutritionnel afin de réduire le risque de complications

La bonne observance d’un régime « thérapeutique » repose sur la compréhension de votre maladie chronique et la bonne adéquation des consignes alimentaires à vos préférences et habitudes de consommation qu’il est essentiel de définir ensemble pour un résultat optimal.

• L’obésité, plus ou moins associée à des facteurs de comorbidité

• Les dyslipidémies (hypercholestérolémie, hypertriglycéridémie, etc.) et autres facteurs de risques cardiovasculaires (hypertension artérielle, etc.)

• Diabète (type 1 ou 2)

• Insuffisance rénale chronique, hémodialyse

• Maladies Auto-immunes, etc.

Voici quelques exemples que nous pouvons traiter ensemble

L'obésité

« Oubliez les restrictions caloriques sévères, les interdits alimentaires, la culpabilité, … »

Chercher ensemble qu’elle a été le facteur déclencheur, ensuite, nous pourrons ensemble ; définir vos repères de consommation pour gérer vos aliments « plaisir » dans une alimentation équilibrée et diversifiée tout en étant modérément hypocalorique.

Nous étudierons ensemble, comment réduire votre sédentarité, et/ou augmenter votre niveau d’activité physique tout en respectant votre rythme.

Le but, réduire les éventuels facteurs de comorbidité associés à certaines problématiques comme ; l’apnée du sommeil, l’hypertension, douleurs articulaires, …

Les anomalies du bilan lipidique

«La conduite à tenir étant essentiellement un meilleur choix des matières grasses»

Pour cela vous devez comprendre votre bilan lipidique, savoir comment repérer les apports et la consommation en matières grasses « bonne » et « mauvaise », quel type d’huile consommer, etc…

L’insuffisance rénale chronique

Accompagnement en binôme avec le néphrologue/diététicien, nutritionniste, dans le cadre d’une alimentation très réduite en protéines complémentées en cétoanalogues.

Mais aussi...

Le diabète de type 1 et 2

Les maladies auto-immunes

La maladie coeliaque

Allergies alimentaires

Troubles alimentaires (boulimie, hyperphagie boulimique)

Etc…

© 2021 vmh-food. L'équilibre alimentaire autour de plats naturellement savoureux | design: jaune-cerise.ch